Surmonter les hammers-on et pulls-off en finger-picking

Catégorie(s) : Techniques

Savoir jouer un morceau en finger-picking, c’est bien, mais jouer un morceau avec du relief et des nuances, c’est encore mieux ! C’est possible grâce à la maitrise de techniques de la main gauche comme les hammers et les pulls-off.

Les hammers-on en finger-picking

Le mot « hammer » veut dire en anglais « marteau ». Pas de panique pour vos belles guitares, nous n’allons pas nous improviser luthiers amateurs.

Les marteaux en question seront les doigts de votre main gauche (pour les droitiers) qui vont devoir faire résonner une note sans l’aide de la main droite.

Dans cet exemple-ci, vous devez jouer la corde de mi à vide normalement avec la main droite et la note suivante est un fa (case 1, 1re  corde). Au lieu de rejouer la corde à la main droite pour faire entendre la note fa, vous devez simplement poser votre doigt avec assez de force sur la première case pour faire résonner la note, sans l’aide de la main droite.

hammer-on-sur-tablature

Les pulls-off en finger-picking

Le mot « pull-off » veut dire en anglais « tirer ». Nous allons faire l’inverse du hammer, c’est-à-dire jouer par exemple la note fa (case 1, 1re  corde) normalement et faire entendre la note mi (première corde à vide ) juste avec le doigt de main gauche. Quand le doigt va se retirer de la case un, il faudra tirer la corde et faire vibrer cette corde. C’est le pull-off.

L’idéal est de travailler avec tous les doigts de la main gauche les hammers et les pulls-off pour développer la musculature de tous les doigts, car il s’agit bien de les renforcer pour faire retentir les cordes sans l’aide de la main droite.

Pull-off-sur-tablature

Les techniques du hammer et pull-off appliquées au finger-picking

Entrons maintenant dans le sujet qui nous intéresse : les hammers et les pulls-off dans un contexte de finger-picking.

Comme vous avez travaillé la leçon précédente sur les basses alternées correctement, vous devez à ce point-ci de votre apprentissage du finger-picking disposer d’un bon équilibre entre les basses et la mélodie. Il est donc temps de donner un peu de « personnalité » à cette mélodie avec deux nouvelles techniques : le hammer et le pull-off que nous venons d’aborder.

Nous allons voir ensemble une série de 8 exercices qui vous permettront de bien assimiler ces techniques et de faire travailler vitre main gauche, très progressivement. Il en existe d’autres dans les méthodes sur la vélocité à la guitare. Mais rien ne vous empêche de les inventer vous-même ! Bien sûr, il faudra respecter la règle de base : jouer lentement ! Rien ne sert de jouer vite un exercice si vous ne le maîtrisez pas parfaitement joué lentement. Le hammer et le pull-off en particulier peuvent vous donner une impression de vitesse, mais ne tombez pas dans le piège.

Travaillez au métronome, lui seul vous donnera la satisfaction d’un travail bien fait (rappelons que le métronome est votre meilleur ami dans la pratique de votre instrument, si si !)

Hammer-on en finger-picking — Ex.1

Dans le premier exercice de la série, nous allons jouer normalement une note : à la main droite sur le 1er temps, avec le hammer sur le 2e temps, sur le 3e temps et avec le hammer sur le 4e temps, le tout en gardant les basses alternées avec le pouce.

hammer-on-en-finger-picking-ex1

Au début, il est tout à fait normal que vous n’arriviez pas à rendre audibles les notes mélodiques. L’acquisition de cette technique se fait graduellement. Faites-moi confiance, la mélodie deviendra audible après quelques jours seulement de travail !

Par contre, évitez de jouer les basses alternées moins fort pour mieux entendre la mélodie. C’est tricher… Par ailleurs, cela vous donnerait un son tout « petit », alors que le but est d’avoir un son bien présent !

Hammer-on en finger-picking — Ex.2

Pour ce deuxième exercice, nous maintenons les basses alternées, mais en appliquant la technique du pull-off. Donc, la note do doit être jouée normalement sur le 1er temps (1re case , 2e corde) et la note si (à vide) sur le 2e temps, en tirant bien la corde en pull-off.

hammer-on-en-finger-picking-ex2

En travaillant cet exercice, soyez très vigilant à ne pas faire résonner la corde de mi à vide par accident. Le pull-off doit être exécuté de manière très précise !

Hammer-on en finger-picking — Ex.3

Ici, les basses sont toujours jouées sur les temps. Par contre, la mélodie doit être jouée à la croche : sur la 1re croche, la note si (2e corde à vide) + la basse et sur la 2e croche (le « et » du temps), la note do (1re case sur 2e corde) en hammer-on. Répétez sur tous les temps de la mesure.

Travaillez bien au métronome pour être sûr de conserver la ligne de basse sur les temps.

hammer-on-en-finger-picking-ex3

Pull-off en finger-picking — Ex.4

Ce quatrième exercice est similaire au troisième. Mais cette fois-ci, nous jouerons les pull-off à la croche. Donc, la 1re croche : la note do (1re case, 2e corde). La 2e croche : le pull-off qui fait résonner le si à vide. Encore une fois, répétez sur tous les temps de la mesure.

pull-off-en-finger-picking-ex4

Hammer-on en finger-picking — Ex.5

Le principe demeure le même qu’au premier exercice. Ici, nous allons faire travailler le petit doigt, ce qui n’est pas nécessairement facile, surtout au début…

L’auriculaire a pour particularité de ne pas être beaucoup sollicité dans la vie de tous les jours. Par conséquent, cela le rend en guitare bien moins habile que les autres doigts et il manque cruellement de précision.

Pour remédier à ce souci, il faudra le faire remuer un peu !

Les exercices suivants sont idéals pour rendre l’auriculaire aussi performant que les autres.

Sur le 1er temps , nous allons jouer la note do (1re case, 2e corde) et sur le 2e temps, nous allons appliquer un hammer-on sur la note , avec l’auriculaire (3e case, 2e corde). Puis, même travail sur les temps 3 et 4.

hammer-on-en-finger-picking-ex5

Pull-off en finger-picking — Ex.6

Nous allons maintenant faire travailler l’auriculaire grâce aux pull-off. Sur le 1er temps, la note sera jouée avec l’auriculaire (3e case, 2e corde) et sur le 2e temps, la note do (1re case, 2e corde) sera jouée avec l’auriculaire en pull-off en tirant la corde. Même concept sur les temps 3 et 4.

pull-off-en-finger-picking-ex6

Hammer-on en finger-picking — Ex.7

Ici, nous jouons sur une position d’accord de Lam classique.

Ce plan a pour particularité de faire travailler (en plus de la basse) le majeur, l’index et l’auriculaire en hammer.

C’est une succession de cordes à vide sur les temps 1, 2, 3, et 4 et des hammers sur les croches en l’air. Donc, sur la 2e croche, le majeur va jouer la note la (2e case, 3e corde), sur la 4e croche, l’index joue en hammer la note do (1re case, 2e corde), sur la 6e croche, l’annulaire va jouer la note en hammer (3e case, 2e corde) et sur la 8e croche, l’auriculaire joue en hammer la note sol (3e case, 1re corde).

hammer-on-en-finger-picking-ex7

Hammer-on et Pull-off en finger-picking — Ex.8

Dans cet exercice final sur les hammers et pulls-off en finger-picking, nous commençons la mélodie sur la croche en l’air du 4e temps, ce qui aura pour effet de décaler la mélodie d’une croche par rapport à l’exercice 7.

La succession de hammers est similaire au précédent plan, mais sur le 4e temps, nous allons jouer la note si en pull-off (2e corde à vide).

hammer-on-et-pull-off-en-finger-picking-ex8

Je vous conseille de travailler avec assiduité tous ces exercices de hammers-on et de pulls-off appliqués au finger-picking.

Par exemple, pratiquez les deux premiers exercices pendant une semaine, à raison d’une dizaine de minutes par jour, puis deux nouveaux exercices la semaine suivante. La difficulté est progressive, ne brulez donc pas les étapes, travaillez-les dans l’ordre proposé.

Morceau d’application n°1 en finger-picking

Je vous propose maintenant d’appliquer vos nouvelles connaissances sur deux études pour mieux exprimer vos progrès.

morceau-d-application-n1-en-finger-picking

Pour le premier morceau, vous pouvez, comme dans la vidéo, poser un capo à la deuxième case du manche de la guitare. C’est juste pour une question de sonorité, libre à vous de l’utiliser ou non.

La suite d’accord est très simple, soit Lam / fa / sol.

Vous constaterez qu’avec l’utilisation des hammers-on et des pulls-off en finger-picking, une suite d’accord aussi simple que celle-ci peut soudainement devenir très harmonieuse.

Pour les premières mesures, nous ne jouerons rien de nouveau par rapport aux exercices de ce cours.

Notez qu’à la 8e mesure, 2e temps : je balaye les cordes avec l’index et le majeur (dans le style guitare folk). Essayez de ne pas perdre le rythme. Par ailleurs, à la mesure 17, je joue un plan à la manière de Michael Fix.

Le plus important est de respecter le doigté de la main droite, soit : index, pouce, majeur, index, pouce, majeur…

Morceau d’application n°2 en finger-picking

Pour cette petite ballade folk, rien de bien méchant au niveau des accords : do / Lam / fa / sol / Mim.

Une certaine originalité réside dans l’introduction : un arpège sur do qui alterne note jouée et hammer que l’on exécute de préférence avec un onglet de pouce .

Particulièrement dans l’introduction, soyez bien vigilant à mettre en place l’accord de do sur la croche en l’air du 4e temps.

morceau-d-application-n2-en-finger-picking

Cliquez ici pour télécharger toutes les tablatures de ce cours, en format GuitarPro.

Conclusion

Même si l’acquisition de ces deux techniques peut demander un certain temps, elles s’avèrent un outil indispensable aux guitaristes fingerpicking (et tous les autres). Utilisé avec un peu d’imagination, il est facile de rendre un morceau plutôt « basique » (comme une suite d’accords très simple) beaucoup plus intéressant et pétulant.

Afin de complémenter votre apprentissage de ces deux techniques dans le style picking, je vous suggère quelques morceaux à travailler qui les utilisent abondamment, soit « Le derviche tourneur » de Marcel Dadi et « Yiddish rag » de François Sciortino.

Partagez cet article :

Pin It
À propos de l'auteur : Jérémy Cauliez

Autodidacte à la base, je commencé la guitare en jouant dans des groupes de rock. Après une année au Centre des Musiques Actuelles de Valenciennes, j’ai formé le groupe de jazz manouche Manaswing avec Eric Legrand (guitare) et Yann Gérardin (contrebasse). S’en suivra six merveilleuses années de concerts et aussi un album. Un peu plus tard, je me suis tourné vers le fingerstyle et le picking. Depuis février 2012, j’écris des arrangements pour la rubrique picking/fingerstyle de MySongBook. Je suis également transcripteur pour des guitaristes comme Michael Fix, Michel Haumont ou encore François Sciortino et je prépare actuellement un album de composition pour guitare solo (avec tablatures). Vous pouvez me rejoindre sur Facebook ou sur mon site Jeremy-Cauliez.fr.

Laissez un commentaire

commentaire(s)

2 commentaires pour "Surmonter les hammers-on et pulls-off en finger-picking"

  1. Pierre le 30 juin 2014 à 18 h 01 min

    Plein d’exercices sympa ! En revanche, je ne comprends pas bien pourquoi “en finger picking” puisqu’il s’agit là d’une technique de la main droite… et que les hammer-on et pull-off sont réalisés eux avec la main gauche.

  2. Apprendre la guitare facile le 30 mai 2014 à 8 h 58 min

    Ok les guitaristes, belle démo du pull off en finger-picking et super bien détaillée.
    dans la formation bien évidemment tu retrouves cette démo, exercice a faire et refaire, il n’y a pas de secret faut bosser sur le manche….

Laisser un commentaire