Lorsque vous jouez de la guitare (tant classique, acoustique ou électrique), la main gauche est la plus sollicitée des deux en termes de force et de dextérité. Connaître le bon positionnement des doigts et de la main gauche ne peut être ignoré, car celui-ci permet une meilleure souplesse, plus de vigueur dans les doigts, des déplacements sur le manche plus rapides et l’on peut jouer plus longuement sans s’épuiser.

Première chose à faire : coupez-vous les ongles de la main gauche et vérifiez que c’est bien le bout de vos doigts qui touche les cordes de la guitare et non les ongles.

La position 1 :

Évidemment, la façon de positionner votre main gauche varie selon votre position (assise ou debout), le type de guitare que vous possédez et ce que vous jouez, mais, dans la mesure du possible, la main gauche devrait naturellement se placer de la même manière que lorsqu’elle saisit un objet. Les doigts de la main gauche doivent former une sorte de pince et la paume de la main ne doit pas être en contact avec le manche.

On place le pouce, le plus souvent, au milieu du manche, à la verticale : cela vous procure plus de force pour l’appui sur les cordes et une grande souplesse de déplacement.

Le pouce ne devrait généralement pas dépasser de la bordure du manche! Le pouce, lorsque placé au 2/3 ou à la moitié du manche, procure plus de force pour appuyer sur les cordes et facilite notamment les changements d’accords.

Pensez également à placer – le plus souvent possible – vos doigts perpendiculairement au manche : la première phalange de l’index, par exemple, devrait être entièrement à la perpendiculaire de la touche (vers le haut), vous procurant ainsi plus de vélocité.

La position 2 :

Dans certains cas, laisser dépasser le pouce et reposer le manche dans la paume de la main a ses avantages. Par exemple, un pouce qui dépasse facilite grandement le jeu de certains styles musicaux ou l’application de certaines techniques et assure une meilleure prise sur les cordes. Mais cette position doit être utilisée avec modération. Si vous l’utilisez tout le temps, vous aurez du mal à jouer les gammes, plusieurs « riffs » et vous serez limité considérablement dans votre jeu, en rendant, par exemple, la technique du legato impossible à réaliser (ou réalisable très difficilement).

Dans les deux cas, évitez surtout de prendre des positions où le poignet est trop « cassé ». Certains passages ou certains accords seront difficiles à jouer dans ces conditions. Et, surtout, adopter cette gestuelle risque de vous poser des problèmes au poignet au fil du temps.

Vous devez savoir que, pour obtenir un son clair, sans bourdonnement désagréable audible et pour jouer sans vous fatiguer, vous aurez besoin de force, de corne au bout des doigts et de précision; ceux-ci se développeront ou apparaitront uniquement avec le temps et la pratique.

Bien sûr, vous aurez mal aux doigts et à la main lorsque vous commencerez à faire de la guitare fréquemment, mais c’est normal et bon signe, car, avec le temps, votre main deviendra plus « musclée » et l’extrémité de vos doigts durcira. Il faut donc prendre votre mal en patience…

Partagez cette page :

Pin It