Toutes les guitares, qu’elles soient électriques ou acoustiques, partagent certaines caractéristiques physiques faisant en sorte qu’elles se comportent comme des instruments à cordes et pas des percussions. Connaître l’anatomie d’une guitare électrique est important afin de comprendre la façon de bien jouer de cet instrument, mais aussi pour s’en occuper convenablement.

Du point de vue des composants qui constituent les guitares électriques, ces dernières en possèdent plus que les guitares acoustiques. Cependant, les luthiers s’entendent généralement sur le fait que fabriquer une guitare acoustique est plus difficile que de concevoir une guitare électrique. C’est pourquoi, à poids égal, les guitares acoustiques coûtent aussi cher – ou plus – que leurs homologues électriques. Les deux types de guitares suivent les mêmes « approche » et « principe de base », malgré une différence parfois radicale dans la production du son.

Les différentes parties de la guitare électrique et leurs fonctions :

Les parties de la guitare électrique

Tête du manche : C’est la pièce qui soutient les mécaniques (ou clés) et sur laquelle on peut lire le logo et le nom de la compagnie qui a fabriqué la guitare.

Mécaniques (clés) : Ces 6 petites pièces situées à la tête du manche de l’instrument vous permettent d’accorder individuellement chacune des cordes. Elles consistent en un mécanisme à engrenage qui renforce ou affaiblit la tension des cordes, variant ainsi la tonalité de celles-ci.

Sillet : Habituellement conçue d’une matière synthétique telle du nylon très tenace, cette pièce empêche les cordes de vibrer au-delà du manche. Le sillet sert aussi de guide pour les cordes qui passent à l’intérieur de ses rainures cavées pour se rendre de la tête au manche.

Touche (case) : La touche, planche de bois plate souvent d’ébène est l’élément contre lequel le guitariste presse les cordes avec ses doigts pour en faire varier la hauteur des notes. Les différentes notes y sont déterminées par des barrettes (appelées « frettes ») qui délimitent les cases. Sur une guitare électrique, le nombre de cases sur la touche varie généralement de 21 à 24.

Frettes (barrettes) : Ces pièces faites en métal servent à raccourcir la longueur de vibration effective d’une corde. C’est grâce à ces barrettes que vous obtenez des tonalités différentes.

Caisse : C’est la pièce sur laquelle on retrouve le chevalet et sur laquelle est fixé le manche. Elle permet au guitariste d’avoir une surface de jeu pour la main droite. Sur la guitare électrique, on y installe tous les composants électroniques tels que les micros, les boutons de contrôle de volume ou de tonalité. Il se compose de quatre parties principales : la table d’harmonie, la caisse de résonance, le fond, et les éclisses (flancs).

Caisse de résonance : Sur la guitare acoustique et semi-électrique, la caisse de résonance sert à amplifier la vibration des cordes.

Manche : Le manche est la partie allongée entre le corps et la tête qui reçoit les cordes et la touche.

Bouton de courroie : Cette pièce de métal est placée à l’arrière de la guitare et permet au guitariste d’y attacher une courroie lorsqu’il joue debout. Parfois, ce bouton est assorti d’une entrée (prise « jack »). Vous pouvez donc y brancher un câble pour le raccorder au micro interne de la guitare.

Table d’harmonie : La table d’harmonie est faite de deux parties de bois symétriques. La vibration émise par les cordes est transmise à la table par l’intermédiaire du chevalet, petite pièce sur laquelle sont fixées les cordes. La vibration produite est amplifiée par la caisse de résonance et sort de l’instrument par le trou appelé rosace.

Chevalet : C’est la plaque de bois (guitare acoustique) ou de métal (guitare électrique) sur laquelle vous fixez vos cordes à la caisse.

Plaque de protection : Cette pièce de plastique sert de protection contre les allers et retours de médiators sur le bois. Sans elle, vous risqueriez d’abîmer le bois de la caisse.

Barre de trémolo : Le vibrato est une tige métallique fixée au chevalet de certaines guitares électriques qui permet de modifier la tension des cordes par un mouvement créant un effet de vibrato (son vibrant), variation rapide de la hauteur du son autour de sa tonalité. On peut appeler cette barre tige de trémolo ou levier. La barre trémolo est parfois fournie à l’achat de la guitare, mais, la plupart du temps, elle est vendue séparément. Il existe plusieurs modèles, alors, avant d’acheter, informez-vous auprès de votre marchand pour savoir laquelle convient le mieux à votre guitare.

Entrée / Prise « jack » : C’est la prise qui raccorde la guitare à un amplificateur ou à d’autres dispositifs électriques tels que les pédales à effets ou votre accordeur électronique, par exemple.

Sélecteur de microphones : Bouton de contrôle qui offre la possibilité de permuter le son d’un micro à un autre (ou un mélange des deux).

Micros : Aussi appelés « pickups », on les trouve généralement au nombre de deux ou trois. Ils sont placés sous les cordes et captent (analogique) le son des cordes pour les transmettre aux boutons de contrôle.

Boutons de contrôle du volume et de la tonalité : Ce sont des boutons de réglage permettant de choisir l’intensité du son de tel ou tel micro ainsi que la tonalité attendue.

Partagez cette page :

Pin It